Duel Macron Le Pen : le risque du Coup de Jarnac

1547. Un duel s’engage entre le baron de Jarnac et le seigneur de la Châtaigneraie. Ce dernier, ami du Dauphin, passe pour un épéiste d’exception, personne ne le voit perdant. Pourtant, après l’exécution d’une botte surprise à l’arrière du genou, Jarnac parvient à le battre par surprise. La connotation négative de l’expression “coup de Jarnac” vient plus tardivement, à l’époque ce n’était qu’une botte audacieuse, pas un coup de traître. Dans chaque duel on peut craindre le coup de Jarnac, dans les règles de l’art. Ou non.

Texte intégral d’une chronique GMT plus courte du 03/05/17

Duel, Coup de Jarnac, Saint Germain en Laye

Au château de Saint-Germain-en-Laye, on se souvient que les duels peuvent mal finir pour les favoris. Crédit CC0

Avant de me lancer dans l’exercice de comparaison des programmes de Le Pen et Macron, à quelques jours du second tour, petites précisions. D’abord les comparaisons points par points, vous en trouverez des centaines sur Internet, avec des tests, etc. Accessoirement les deux programmes des candidat-e-s sont en ligne (ici pour le FN, ici pour EM). Donc je vais plutôt regarder la philosophie globale des deux programmes. Celui du FN est déplorable, mais l’horreur raciste, antisémite, sexiste, homophobe, colonialiste, et néo fasciste du FN ne transparaît pas entièrement dans la partie économique. C’est pourquoi je voulais le rappeler, pour ne pas trop les mettre sur le même plan, avant de regarder ce que les deux candidats nous proposent en termes économiques.

Continue reading

Jean-Luc Mélenchon et l’impôt : on s’en paye une tranche ?

La Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) est souvent présentée comme une taxe injuste, parce qu’elle frappe tous les consommateur-ice-s sans proportionnalité avec le revenu. L’impôt sur le revenu, lui, est présenté comme plus juste car progressif. Est-ce une raison pour déplorer, comme le candidat de la France Insoumise, que tous les Français-e ne l’acquittent pas ? Si on ne parle pas de la fraude fiscale, mais bien de la partie la plus pauvre des ménage, rien n’est moins sûr.
Chronique GMT 15/02/2017

Jean-Luc Melenchon

Il en faudra, des qualités de tribun, pour faire accepter les réformes fiscales proposées par Mélenchon.

La moitié des français-e-s ne payent pas l’impôt sur le revenu. Il faudrait donc créer des nouvelles tranches pour que les ménages les plus pauvres participent aussi, très faiblement, mais symboliquement, aux recettes publiques. Cet argument Jean-Luc Mélenchon le tient régulièrement, et dans son programme on trouve la création de 10 nouvelles tranches d’impôt pour que tout le monde participe à la hauteur de ses moyens. Effectivement aujourd’hui, l’impôt sur le revenu démarre à partir de 10 000 € annuels environ. Continue reading

Cadrage budgétaire : de qui se moque Manuel Valls ?

État d’urgence, déchéance de nationalité, article 49 alinéa 3, l’ex Premier ministre connait sur le bout des doigts la Constitution de 1958, écrite par certain général. Il est bien le candidat du foutage De Gaulle. Pour faire sérieux, il adjoint un cadrage budgétaire à son programme : il aurait mieux fait de s’abstenir.
Chronique GMT 01/02/2017

SPD Bundesparteitag Berlin, 10.-12. Dezember 2015, CityCube, Messe Berlin

Franklin sait compter deux par deux et lacer ses chaussures. On espère que Manuel Valls sait lacer ses chaussures. CC 3.0 Olaf Kosinsky

                Jusqu’ici, calendrier oblige et à l’exception d’un billet sur Benoît Hamon, l’autre finaliste de la primaire de la  Belle Alliance Populaire, je me suis concentré sur la droite. Ne vous inquiétez pas, on s’intéressera bien sûr aussi à la gauche, mais la prochaine fois, puisqu’aujourd’hui la chronique porte sur Manuel Valls. À cette heure, je ne sais pas encore s’il a été battu, mais quoiqu’il en soit c’est une bonne occasion de parler de son programme économique. Continue reading

Benoît Hamon : quel débat sur le revenu de base ?

Revenu de base, revenu d’existence, allocation universelle. Si les noms de cette mesure sont multiples c’est que ses modes de mise en œuvre sont très variés. Le principe est que l’État donnerait une certaine somme d’argent à tout le monde sans condition. Bien sûr, les questions immédiates sont: quel montant ? qui est « tout le monde » ? et quel financement ?
Retour sur la mesure principale du programme économique de Benoît Hamon, et les débats qu’elle suscite.

Benoit Hamon Saint Denis CC0

Benoît Hamon parviendra-t-il à “faire battre le cœur de la France” avec son revenu universel ?

750€, c’est la somme que fixe le candidat à la primaire de la Belle Alliance Populaire pour son Revenu Universel d’Existence. Première étape pour lui : la revalorisation du RSA (+10%) et son automaticité pour éviter le non-recours, aujourd’hui très élevé, excellente idée. Deuxième étape : extension des bénéficiaires à toute la classe d’age 18-25 ans. Troisième étape une « grande conférence citoyenne » pour déterminer les modalités, le calendrier etc du passage à l’universalité de la mesure. Après plusieurs hésitations voilà précisément la mesure de Benoît Hamon.
Continue reading

Le Brésil : pays émergé ?

Chronique GMT de mars 2015

Dernière reprise des anciennes chroniques de Ciel Mon Lundi. Depuis, le Brésil a connu sa pire crise politique depuis la fin de la dictature en 1985. Ayant abouti au processus de destitution de Dilma Roussef, cette crise s’est accompagnée de manifestations contre le gouvernement du Parti Travailliste puis contre l’arrivée au pouvoir du vice-président Temer. Déjà visibles en 2015, les fragilités économiques du Brésil, qui souffre toujours du prix relativement bas du pétrole, n’ont pas du tout été résolues par le nouveau gouvernement. Et les J.O. n’ont pas changé grand chose [L’Express]
Encore une fois tous les chiffres viennent de la Banque Mondiale

Brésil ; montage H.F. ; CC 0

Géant de l’Amérique du Sud, le Brésil fait partie des BRICS. La catégorie est-elle encore pertinente ?

            Hoje vamos falar sobre a economia brasileira, tudo bem ? Avant toute chose, s’il vous plait, ne pensez pas qu’on parle partout espagnol en Amérique du Sud ! On appelle ça l’Amérique latine et pas hispanique pour une raison : une raison de 8 500 000 km² (quand même la moitié du continent), une raison de 200 millions d’habitants, une raison qui est la 7e économie mondiale en terme de volume du PIB, juste derrière la France (puisque les Britanniques nous sont passés devant en janvier, le jour même des attentats à Charlie Hebdo). Cette raison, vous l’avez compris, cette raison, è o Brasil ! Et on n’y parle pas brésilien non plus, mais portugais, merci !                Continue reading

Juppé le jeune

Chronique GMT du 30/11/2016
Malgré sa campagne en grande partie adressée aux jeunes, Alain Juppé n’a obtenu que trop peu de voix aux second tour de la primaire de la droite. Il ne sera pas président. Sans valider le programme ultra libéral de son concurrent (première auto-promo), on peut se demander ce que celui de Péju apportait de vraiment neuf.

Capture d'écran trominion.com

Les fans déçu-e-s pourront se consoler avec les goodies

Ah Juppé ! Il est jeune ! Il est moderne ! Il joue au beer pong et il va enfin nous sauver de Marine Le Pen, de Hollande et même de Fillon tiens ! Finalement, le renouveau c’était Bruno ou c’est Alain ? Continue reading

Le krach boursier en Suisse, une simple bourde de la banque centrale ?

Chronique GMT de janvier 2015
Encore une fois, si on est plus tout à fait sur l’actualité, je crois qu’il n’est pas inutile de rappeler que des politiques monétaires qui créent la surprise ou instaurent du doute – et c’est bien ce qui s’était produit en Suisse début 2015 – peuvent déclencher des crises boursières immédiates, même lorsqu’elles ne concernent pas le dollar, l’euro ou le yen.

Franc Suisse Pixabay CC0

Suite au krach boursier de janvier 2015, les prix (relativement à l’euro) se sont envolés

À l’heure où j’écris cette chronique un événement majeur s’est déroulé chez un pays voisin. Ce pays en trois mots c’est la montagne, le fromage et les montres, mais aussi le dernier pays d’Europe où il y a des francs. Manon [chroniqueuse et présidente de l’association] doit en avoir marre des clichés sur son pays. Bon là si vous n’avez pas trouvé… mais alors, que s’est-il passé en Suisse ? Les tragiques et récents événements en France ont un peu masqué l’actualité mais la Suisse a subi un krach boursier ! Comme quoi ce n’est pas réservé aux grandes places boursières comme New York, Tokyo, Londres, ou Paris. Continue reading

La dette publique : un problème sans nom ni fin ?

Chronique GMT du 2 février 2015

Nouvelle ancienne chronique. Pourtant celle-ci, qui date de l’arrivée de Syriza au pouvoir en Grèce (lors des élections du 25 janvier 2015), pourrait être reprise aujourd’hui mot pour mot. Pourquoi se poser la question de ce que signifie exactement la dette, le déficit etc dans le contexte de l’actuelle primaire de la droite (et vaguement du centre) ? Parce que les promesses de diminution de 100 milliards des dépenses publiques [Le Monde] concernent tou-te-s les candidat-e-s.

Trésor Public ; wikimédia commons ; CC 0

En 2012, les créanciers acceptaient un taux d’emprunt sur 10 ans négatif pour la France. Le taux pour la Grèce grimpait à 35%

Dans l’actualité la plus brûlante, on entend beaucoup parler d’un réveil des gauches radicales européennes, en citant Syriza, bien sûr, Podemos en Espagne et, parfois peut être un peu vite, Renzi en Italie. C’est surtout l’arrivée au pouvoir du parti très à gauche Syriza qui a fait porter le regard sur le reste des gauches européennes, et il faudrait distinguer les particularités de chaque parti anti-austérité. Mais voilà pour la politique, je me tourne à nouveau vers l’économie pour vous parler aujourd’hui d’une notion là encore partout présente : la dette. Continue reading

La compétitivité hors-prix : une porte de sortie de crise ?

Chronique Ciel Mon Lundi, émission n°5 du 8/12/2014
Oui cette chronique date un peu, aujourd’hui on ne parle plus guère du rapport Gallois, pourtant l’obsession pour la compétitivité demeure dans les discours politiques. Mais la compétitivité comme diminution des coûts de production est-elle la seule qui vaille ?

Circuits - Pexel CC0

La compétitivité n’est pas que la diminution des coûts de production, c’est aussi l’augmentation de la qualité

            Depuis le rapport Gallois, remis le 5 novembre 2012, un mot est sur toutes les langues (parfois de bois) du personnel politique : celui de compétitivité. Il s’agirait d’une qualité de l’entreprise capable de vendre ses produits en plus grande quantité que les autres. En d’autres termes, et on la résume trop souvent à cela, ce serait la capacité à baisser les coûts de production, pour vendre plus en vendant moins cher. Hélas, si on recherche des résultats à court terme, les coûts de production sont réduits aux seuls salaires, au facteur travail. Voici comment s’impose le raccourci plus de compétitivité = un coût du travail plus faible ou une masse salariale moins importante, donc des licenciements. Continue reading

Fillon et les 35h

Chronique GMT  du 16/11/16
Le candidat François Fillon est désormais en bonne position pour emporter les primaires de la droite et du centre. Il semble vouloir tout faire pour se présenter comme le plus libéral de tous sur le plan économique. Au prix de sa cohérence.

Tweet du compte officiel de François Fillon ; capture d'écran

Heureusement que François Fillon indique que son projet est cohérent.

                Il est des sujets en économie qui ne font pas débat. Soit qu’ils n’intéressent personne parce que trop techniques, soit parce que tout le monde ou presque est d’accord. C’est exactement l’inverse concernant les 35h. Depuis les lois Aubry de la fin des années 90, la droite, et désormais une partie de la gauche, cherchent à tout faire pour revenir sur cette durée légale du travail. Dans les faits, ce n’est plus qu’un seuil à partir duquel toute heure travaillée est considérée comme une heure supplémentaire et donc normalement payée en conséquence. En effet, selon Eurostat la durée moyenne hebdomadaire d’un emploi à temps plein en France, en 2015, est de…40,4h. Continue reading