Marine Le Pen, au nom du pèze et du fisc

Dernière chronique « Pour faire bonne mesure » à une semaine du premier tour. Et non des moindre. Le programme du FN est riche en hypocrisie, erreurs, ou intoxs… Par où commencer ? La sortie de l’euro, la politique migratoire, sécuritaire, fiscale ? J’ai choisi de me concentrer sur les propositions de cette riche héritière à propos de l’héritage.

Aucun programme économique n'est plus favorable à Marine Le Pen que le sien. Crédit photo : Olaf Kosinsky / Wikipedia

Aucun programme économique n’est plus favorable à Marine Le Pen que le sien. Crédit photo : Olaf Kosinsky / Wikipedia

« Entre la droite du fric et la gauche du fric, je suis la candidate de la France du peuple ». Marine Le Pen ment. Et Marine Le Pen ne ment pas seulement en raison de son patrimoine, parce qu’elle a un manoir à Saint Cloud, assorti d’un parc privé d’un demi hectare, une maison de 200 m² à Rueil Malmaison et une maison de vacance dans le Morbihan, évaluée à 1 million d’euro. Non Marine Le Pen ne ment pas seulement parce que c’est une très riche héritière, héritage immobilier, matériel, mais aussi idéologique et symbolique. (Encore qu’il est possible qu’elle mente sur cela aussi, au vu des questions du fisc sur l’évaluation de ses biens).

Plus que son père, elle voudrait nous faire croire que puisqu’elle se présente en ennemie de la mondialisation, elle serait aussi amie des classes populaires, presque ennemie du capitalisme.

Voilà un autre point de ses multiples mensonges, non Marine Le Pen n’est pas si anti-libérale qu’elle veut bien le dire. Alors certes, puisqu’elle joue de l’immigré contre l’ouvrier, d’ailleurs ces catégories ne sont pas exclusives l’une de l’autre, on trouve quelques mesures pour les ménages les plus pauvres. Mais sur la question des héritages, le compte n’y est pas du tout. Rappelons que pourtant les héritages sont un mode de transmission des inégalités encore plus puissant et durable dans le temps que les différences de salaire. Ce qui a bien été montré par Thomas Piketty.

Pourquoi Marine Le Pen va voter pour elle-même

Deux mesures du programme du FN vont encore plus loin que celui de Fillon sur la transmission et l’héritage. D’abord, des enfants de patron ou patronne pourront hériter de l’entreprise de leurs parents avec moins de taxe. Ce qui se fera au passage avec une diminution globale de l’impôt sur les sociétés, voilà une mesure qui fait plus MEDEF qu’extrême gauche.

Ensuite, et c’est peut être encore plus intéressant, l’héritage pour les particuliers. Marine Le Pen veut permettre à chaque parent de transmettre 100 000€ sans aucune taxe tous les 5 ans au lieu des 15 ans aujourd’hui, et augmenter le plafond pour les grands parents. Plutôt que d’ « augmenter la solidarité intergénérationnelle » [engagement n° 56] comme le prétend le FN, la mesure aura pour effet d’aggraver d’autant les inégalités entre celle-eux qui ont un grand patrimoine et celle-eux qui n’en n’ont pas.

En tout cas je suis certain que cette mesure n’a absolument aucun rapport avec le fait que Jean-Marie Le Pen possède une fortune de plusieurs millions d’euros à léguer. Eh non, ça voudrait dire que sa fille ne pense pas au peuple mais à elle-même, vous imaginez ! Un peu comme si elle surpayait son garde du corps au frais du contribuable européen !

Alors, pour faire bonne mesure…non, non, non : il n’y a aucun moyen de faire bonne mesure avec le FN.

Advertisements

One thought on “Marine Le Pen, au nom du pèze et du fisc

  1. Pingback: Duel Macron Le Pen : le risque du Coup de Jarnac | L'économie au coin du feu

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s