Jean-Luc Mélenchon et l’impôt : on s’en paye une tranche ?

La Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) est souvent présentée comme une taxe injuste, parce qu’elle frappe tous les consommateur-ice-s sans proportionnalité avec le revenu. L’impôt sur le revenu, lui, est présenté comme plus juste car progressif. Est-ce une raison pour déplorer, comme le candidat de la France Insoumise, que tous les Français-e ne l’acquittent pas ? Si on ne parle pas de la fraude fiscale, mais bien de la partie la plus pauvre des ménage, rien n’est moins sûr.
Chronique GMT 15/02/2017

Jean-Luc Melenchon

Il en faudra, des qualités de tribun, pour faire accepter les réformes fiscales proposées par Mélenchon.

La moitié des français-e-s ne payent pas l’impôt sur le revenu. Il faudrait donc créer des nouvelles tranches pour que les ménages les plus pauvres participent aussi, très faiblement, mais symboliquement, aux recettes publiques. Cet argument Jean-Luc Mélenchon le tient régulièrement, et dans son programme on trouve la création de 10 nouvelles tranches d’impôt pour que tout le monde participe à la hauteur de ses moyens. Effectivement aujourd’hui, l’impôt sur le revenu démarre à partir de 10 000 € annuels environ. Continue reading

Advertisements

Vendre ce que l’on ne possède pas : le shorting d’actions en bourse

Le droit de propriété est l’une des valeurs fondamentales d’une société de marché. L’autre valeur libérale (au sens le plus large du terme) est le libre contrat. En croisant les deux, on retrouve tout simplement l’échange marchand : je peux vendre ce que je possède à quelqu’un si nous sommes d’accord sur les termes du contrat. Pourtant, il existe une situation où il est possible de vendre quelque chose qui ne vous appartient pas. Cette vente à découverte (shorting en anglais) a lieu sur un marché très particulier, la bourse.

bourse

La vente à découvert est une méthode pour tirer profit des fibrillations boursières.

Acheter quand c’est bas, vendre quand c’est haut. Même si vous n’avez jamais joué en bourse ou n’êtes pas familier-e de ses mécanismes, vous avez peut être déjà croisé cette règle d’or. Elle résume ce qu’est l’activité boursière même : une spéculation. Pour faire très simple, il est logique d’acheter une action quand son prix semble bas et lorsque vous anticipez que ce prix va augmenter. Si votre prédiction se réalise, vous pourrez revendre votre action et ainsi réaliser une plus-value. Vous empochez la différence entre les deux prix. Continue reading