Fillon et les 35h

Chronique GMT  du 16/11/16
Le candidat François Fillon est désormais en bonne position pour emporter les primaires de la droite et du centre. Il semble vouloir tout faire pour se présenter comme le plus libéral de tous sur le plan économique. Au prix de sa cohérence.

Tweet du compte officiel de François Fillon ; capture d'écran

Heureusement que François Fillon indique que son projet est cohérent.

                Il est des sujets en économie qui ne font pas débat. Soit qu’ils n’intéressent personne parce que trop techniques, soit parce que tout le monde ou presque est d’accord. C’est exactement l’inverse concernant les 35h. Depuis les lois Aubry de la fin des années 90, la droite, et désormais une partie de la gauche, cherchent à tout faire pour revenir sur cette durée légale du travail. Dans les faits, ce n’est plus qu’un seuil à partir duquel toute heure travaillée est considérée comme une heure supplémentaire et donc normalement payée en conséquence. En effet, selon Eurostat la durée moyenne hebdomadaire d’un emploi à temps plein en France, en 2015, est de…40,4h.

                Rapidement, quels sont les arguments avancés pour et contre une diminution du temps de travail ? Du côté des contre, on a le très néolibéral argument du marché : laissons les entreprises faire au maximum comme bon leur semble, et tout ira pour le mieux. Du côté des pour, on rappelle que mieux diviser le travail permet non seulement de donner de l’emploi à plus de personnes mais aussi d’en augmenter la qualité, de permettre plus de loisir (donc plus d’activité), plus de formation etc.

Fillon ou de la confusion

                Alors j’ai écouté très attentivement le premier débat de la droite et de la droite de la droite, et sans surprise, François Fillon est très optimiste. Il va même jusqu’à parler « d’encéphalogramme plat » pour décrire la situation économique actuelle. Mais au-delà de ça, il s’est exprimé plusieurs fois sur le temps de travail justement en dénonçant ces fameuses 35h. « La gauche a pensé que c’était une solution contre le chômage. Moi je veux supprimer la durée légale du travail » a-t-il déclaré lors de ce premier débat. Rappelons au passage qu’il ne peut pas supprimer la durée légale du travail puisqu’elle est limitée à 48h par le droit européen. L’idée est reprise dans son programme « Nos entreprises sont pénalisées par les multiples impôts, taxes ou réglementations qui freinent leur développement, et donc l’embauche ».

                Problème : François Fillon a oublié d’être cohérent. En effet, comme plusieurs de ses petits copains Républicains, il veut à tout prix diminuer le nombre de fonctionnaires. Et comment compte-t-il s’y prendre ? À Nicolas Sarkozy qui disait être d’accord sur la nécessaire réduction du nombre de fonctionnaires en augmentant leur temps de travail à 37h, Fillon répond « C’est pour ça que je suis à 500 000 emplois [sous entendu en moins] : parce que je propose 39h ». Donc augmenter le temps de travail diminuerait mécaniquement le nombre de postes. Renversement total de raisonnement, ça devient un peu compliqué à suivre. D’autant qu’on ne voit pas très bien en quoi l’augmentation de la durée du travail hebdomadaire aurait des effets radicalement inverse selon qu’on soit dans le privé ou le public.

                Sur les  35h, on peut défendre une vision comme l’autre, je pense que vous aurez deviné laquelle je préfère, mais il vaut tout de même mieux s’en tenir à une seule ligne. Alors, M. Fillon, pour faire bonne mesure, il faudrait se décider.

 

Advertisements

One thought on “Fillon et les 35h

  1. Pingback: Juppé le jeune | L'économie au coin du feu

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s