Bienvenue à tous-te-s !

Quelle que soit la raison pour laquelle vous venez sur ces pages : bienvenue ! Permettez-moi de présenter ce blog.

            Ici, nous parlerons économie. C’est une discipline scientifique et une sphère du monde social dont on peut avoir l’impression qu’elle est omniprésente. Pour utiliser une définition à peu près consensuelle et rapide disons qu’il s’agit de la science qui analyse l’allocation optimale des ressources rares. Ce qui pose immédiatement diverses questions : comment a lieu cette allocation, par qui et pourquoi ? Que signifie optimal, et pour qui est-ce optimal ? Enfin qu’est-ce qu’une ressource rare ?

Comme j’aime bien les étymologies, je rappelle juste que le mot vient du grec  oïkos : la maison, le foyer et de nomos : la loi. Il s’agit donc des règles qui régissent la “bonne tenue”, disons, d’une sorte de foyer, qu’il comporte une personne et soit un agent économique, des centaines de personnes et soit une entreprise ou 7 milliards d’humains et soit le monde entier.

            C’est aussi ce qui explique le titre de ce blog. L’économie au coin du feu, c’est se poser des questions très actuelles, au chaud sous la couette ; c’est voir les débats et enjeux de la crise près de l’âtre ; c’est analyser l’info chaude à froid mais devant le foyer. En plus, je ne suis qu’un étudiant-journaliste, en sciences politiques (cf présentation), et je n’ai aucune prétention à connaître tous les phénomènes macro- et micro- économiques ni même à ne jamais me tromper dans ce que je pense maîtriser.

Pour autant, je connais quelques uns de ces phénomènes que je me propose de partager avec vous, pour que nous puissions échanger avec convivialité. Vous le verrez assez vite, je donne aussi mon opinion. Je n’ai pas la prétention d’écrire des articles scientifiques ici, nous serons donc en réalité plus proche du journalisme. Cependant, je tâcherai de toujours distinguer mes opinions personnelles de celles des auteurs que je pourrais citer. J’annonce déjà que je me revendique keynésien, et mes affinités politiques sont marquées à gauche. Pour la micro (quoique la division micro/macro soit elle-même à questionner), je suis fasciné par la théorie des jeux. Mais je suis aussi capable de voir les limites de ces deux approches et de reconnaître les apports des classiques et des néo-classiques.

Enfin, je tiens à souligner l’existence de la rubrique « chronique GMT ». Il s’agit d’une radio associative étudiante, Good Morning Toulouse, à laquelle je participe. Dans l’émission généraliste de divertissement Ciel Mon Lundi, il y a deux ans, et aujourd’hui dans La Brique Dans La Mare. L’équipe propose une heure de joyeux bazar, de chroniques en tout genre, de bonne humeur, de discussion autour des invité-e-s de la semaine, du pop et du peps.

Sans plus attendre, cher-ère-s lecteur-trice-s, rapprochez vous donc de l’âtre et causons d’économie !

Living Room III, Roman Boed, C.C. 2.0

L’économie au coin du feu, discuter de l’info chaude à froid.

Duel Macron Le Pen : le risque du Coup de Jarnac

1547. Un duel s’engage entre le baron de Jarnac et le seigneur de la Châtaigneraie. Ce dernier, ami du Dauphin, passe pour un épéiste d’exception, personne ne le voit perdant. Pourtant, après l’exécution d’une botte surprise à l’arrière du genou, Jarnac parvient à le battre par surprise. La connotation négative de l’expression “coup de Jarnac” vient plus tardivement, à l’époque ce n’était qu’une botte audacieuse, pas un coup de traître. Dans chaque duel on peut craindre le coup de Jarnac, dans les règles de l’art. Ou non.

Texte intégral d’une chronique GMT plus courte du 03/05/17

Duel, Coup de Jarnac, Saint Germain en Laye

Au château de Saint-Germain-en-Laye, on se souvient que les duels peuvent mal finir pour les favoris. Crédit CC0

Avant de me lancer dans l’exercice de comparaison des programmes de Le Pen et Macron, à quelques jours du second tour, petites précisions. D’abord les comparaisons points par points, vous en trouverez des centaines sur Internet, avec des tests, etc. Accessoirement les deux programmes des candidat-e-s sont en ligne (ici pour le FN, ici pour EM). Donc je vais plutôt regarder la philosophie globale des deux programmes. Celui du FN est déplorable, mais l’horreur raciste, antisémite, sexiste, homophobe, colonialiste, et néo fasciste du FN ne transparaît pas entièrement dans la partie économique. C’est pourquoi je voulais le rappeler, pour ne pas trop les mettre sur le même plan, avant de regarder ce que les deux candidats nous proposent en termes économiques.

Continue reading

Marine Le Pen, au nom du pèze et du fisc

Dernière chronique « Pour faire bonne mesure » à une semaine du premier tour. Et non des moindre. Le programme du FN est riche en hypocrisie, erreurs, ou intoxs… Par où commencer ? La sortie de l’euro, la politique migratoire, sécuritaire, fiscale ? J’ai choisi de me concentrer sur les propositions de cette riche héritière à propos de l’héritage.

Aucun programme économique n'est plus favorable à Marine Le Pen que le sien. Crédit photo : Olaf Kosinsky / Wikipedia

Aucun programme économique n’est plus favorable à Marine Le Pen que le sien. Crédit photo : Olaf Kosinsky / Wikipedia

« Entre la droite du fric et la gauche du fric, je suis la candidate de la France du peuple ». Marine Le Pen ment. Et Marine Le Pen ne ment pas seulement en raison de son patrimoine, parce qu’elle a un manoir à Saint Cloud, assorti d’un parc privé d’un demi hectare, une maison de 200 m² à Rueil Malmaison et une maison de vacance dans le Morbihan, évaluée à 1 million d’euro. Non Marine Le Pen ne ment pas seulement parce que c’est une très riche héritière, héritage immobilier, matériel, mais aussi idéologique et symbolique. (Encore qu’il est possible qu’elle mente sur cela aussi, au vu des questions du fisc sur l’évaluation de ses biens). Continue reading

Jean-Luc Mélenchon et l’impôt : on s’en paye une tranche ?

La Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) est souvent présentée comme une taxe injuste, parce qu’elle frappe tous les consommateur-ice-s sans proportionnalité avec le revenu. L’impôt sur le revenu, lui, est présenté comme plus juste car progressif. Est-ce une raison pour déplorer, comme le candidat de la France Insoumise, que tous les Français-e ne l’acquittent pas ? Si on ne parle pas de la fraude fiscale, mais bien de la partie la plus pauvre des ménage, rien n’est moins sûr.
Chronique GMT 15/02/2017

Jean-Luc Melenchon

Il en faudra, des qualités de tribun, pour faire accepter les réformes fiscales proposées par Mélenchon.

La moitié des français-e-s ne payent pas l’impôt sur le revenu. Il faudrait donc créer des nouvelles tranches pour que les ménages les plus pauvres participent aussi, très faiblement, mais symboliquement, aux recettes publiques. Cet argument Jean-Luc Mélenchon le tient régulièrement, et dans son programme on trouve la création de 10 nouvelles tranches d’impôt pour que tout le monde participe à la hauteur de ses moyens. Effectivement aujourd’hui, l’impôt sur le revenu démarre à partir de 10 000 € annuels environ. Continue reading

Vendre ce que l’on ne possède pas : le shorting d’actions en bourse

Le droit de propriété est l’une des valeurs fondamentales d’une société de marché. L’autre valeur libérale (au sens le plus large du terme) est le libre contrat. En croisant les deux, on retrouve tout simplement l’échange marchand : je peux vendre ce que je possède à quelqu’un si nous sommes d’accord sur les termes du contrat. Pourtant, il existe une situation où il est possible de vendre quelque chose qui ne vous appartient pas. Cette vente à découverte (shorting en anglais) a lieu sur un marché très particulier, la bourse.

bourse

La vente à découvert est une méthode pour tirer profit des fibrillations boursières.

Acheter quand c’est bas, vendre quand c’est haut. Même si vous n’avez jamais joué en bourse ou n’êtes pas familier-e de ses mécanismes, vous avez peut être déjà croisé cette règle d’or. Elle résume ce qu’est l’activité boursière même : une spéculation. Pour faire très simple, il est logique d’acheter une action quand son prix semble bas et lorsque vous anticipez que ce prix va augmenter. Si votre prédiction se réalise, vous pourrez revendre votre action et ainsi réaliser une plus-value. Vous empochez la différence entre les deux prix. Continue reading

Cadrage budgétaire : de qui se moque Manuel Valls ?

État d’urgence, déchéance de nationalité, article 49 alinéa 3, l’ex Premier ministre connait sur le bout des doigts la Constitution de 1958, écrite par certain général. Il est bien le candidat du foutage De Gaulle. Pour faire sérieux, il adjoint un cadrage budgétaire à son programme : il aurait mieux fait de s’abstenir.
Chronique GMT 01/02/2017

SPD Bundesparteitag Berlin, 10.-12. Dezember 2015, CityCube, Messe Berlin

Franklin sait compter deux par deux et lacer ses chaussures. On espère que Manuel Valls sait lacer ses chaussures. CC 3.0 Olaf Kosinsky

                Jusqu’ici, calendrier oblige et à l’exception d’un billet sur Benoît Hamon, l’autre finaliste de la primaire de la  Belle Alliance Populaire, je me suis concentré sur la droite. Ne vous inquiétez pas, on s’intéressera bien sûr aussi à la gauche, mais la prochaine fois, puisqu’aujourd’hui la chronique porte sur Manuel Valls. À cette heure, je ne sais pas encore s’il a été battu, mais quoiqu’il en soit c’est une bonne occasion de parler de son programme économique. Continue reading

Benoît Hamon : quel débat sur le revenu de base ?

Revenu de base, revenu d’existence, allocation universelle. Si les noms de cette mesure sont multiples c’est que ses modes de mise en œuvre sont très variés. Le principe est que l’État donnerait une certaine somme d’argent à tout le monde sans condition. Bien sûr, les questions immédiates sont: quel montant ? qui est « tout le monde » ? et quel financement ?
Retour sur la mesure principale du programme économique de Benoît Hamon, et les débats qu’elle suscite.

Benoit Hamon Saint Denis CC0

Benoît Hamon parviendra-t-il à “faire battre le cœur de la France” avec son revenu universel ?

750€, c’est la somme que fixe le candidat à la primaire de la Belle Alliance Populaire pour son Revenu Universel d’Existence. Première étape pour lui : la revalorisation du RSA (+10%) et son automaticité pour éviter le non-recours, aujourd’hui très élevé, excellente idée. Deuxième étape : extension des bénéficiaires à toute la classe d’age 18-25 ans. Troisième étape une « grande conférence citoyenne » pour déterminer les modalités, le calendrier etc du passage à l’universalité de la mesure. Après plusieurs hésitations voilà précisément la mesure de Benoît Hamon.
Continue reading

Le seigneuriage : transformer l’or en plomb

La monnaie est une dette. Plus exactement, c’est la reconnaissance d’une dette, qu’une autorité publique vous doit. Longtemps, cette dette était gagée sur l’or : vous étiez sûr de pouvoir échanger vos espèces contre le métal précieux, ultime valeur refuge.
Nicolas Copernic, plus connu pour ses travaux en astro-physique, avait senti que la valeur de la monnaie dépendait de la « marque du prince » plus que du métal qui la compose. Et il mettait déjà en garde contre l’abus du seigneuriage.

Portrait Of Copernicus

Nicolas Copernic aurait peut être pu être alchimiste : il avait compris comment les Princes transforment l’or en plomb

« Quanquam innumere pestes sunt quibus regna, principatus, et respublice decrescere solent, hæc tamen quatuor (meo judicio) potissime sunt: discordia, mortalitas, terre sterilitas et monete vilitas. »

Continue reading

Macron, bas de plafond (d’indemnité)

Chronique GMT du 14/12/2016.
Emmanuel Macron appelle au « rassemblement des progressistes de gauche et des progressistes de droite ». S’il semble apprécier l’oxymore, il manie non moins souvent l’emphase. Pour lui En Marche ! est une révolution. Pourtant, après trois décennies de politiques néolibérales, peut-on vraiment se prétendre progressiste quand on réutilise toujours les mêmes propositions, la même vision du marché ? Exemple avec les indemnités prud’homales.

emmanuel_macron_3

Emmanuel Macron est prêt, et nous ?

Cette chronique a été écrite comme Emmanuel Macron a écrit son programme économique : à la dernière minute. Si bien que le plus difficile a été de trouver une mesure concrète de ce programme. Resté plutôt flou sur le sujet, l’ex-ministre de l’économie a préféré, jusque là, discuter de sa méthode et de sa vision de la politique. Pourtant il a laissé échapper quelques idées. Temps de travail (vers le plus plutôt que vers le moins), petits réajustement dans les cotisations sociales… rien de bien spectaculaire. Ce qui a donc retenu mon attention c’est une petite phrase à propos des indemnités prud’homales, il souhaite instaurer « un plafond et un plancher en fonction des moyennes observées ». Continue reading

Le Brésil : pays émergé ?

Chronique GMT de mars 2015

Dernière reprise des anciennes chroniques de Ciel Mon Lundi. Depuis, le Brésil a connu sa pire crise politique depuis la fin de la dictature en 1985. Ayant abouti au processus de destitution de Dilma Roussef, cette crise s’est accompagnée de manifestations contre le gouvernement du Parti Travailliste puis contre l’arrivée au pouvoir du vice-président Temer. Déjà visibles en 2015, les fragilités économiques du Brésil, qui souffre toujours du prix relativement bas du pétrole, n’ont pas du tout été résolues par le nouveau gouvernement. Et les J.O. n’ont pas changé grand chose [L’Express]
Encore une fois tous les chiffres viennent de la Banque Mondiale

Brésil ; montage H.F. ; CC 0

Géant de l’Amérique du Sud, le Brésil fait partie des BRICS. La catégorie est-elle encore pertinente ?

            Hoje vamos falar sobre a economia brasileira, tudo bem ? Avant toute chose, s’il vous plait, ne pensez pas qu’on parle partout espagnol en Amérique du Sud ! On appelle ça l’Amérique latine et pas hispanique pour une raison : une raison de 8 500 000 km² (quand même la moitié du continent), une raison de 200 millions d’habitants, une raison qui est la 7e économie mondiale en terme de volume du PIB, juste derrière la France (puisque les Britanniques nous sont passés devant en janvier, le jour même des attentats à Charlie Hebdo). Cette raison, vous l’avez compris, cette raison, è o Brasil ! Et on n’y parle pas brésilien non plus, mais portugais, merci !                Continue reading

Juppé le jeune

Chronique GMT du 30/11/2016
Malgré sa campagne en grande partie adressée aux jeunes, Alain Juppé n’a obtenu que trop peu de voix aux second tour de la primaire de la droite. Il ne sera pas président. Sans valider le programme ultra libéral de son concurrent (première auto-promo), on peut se demander ce que celui de Péju apportait de vraiment neuf.

Capture d'écran trominion.com

Les fans déçu-e-s pourront se consoler avec les goodies

Ah Juppé ! Il est jeune ! Il est moderne ! Il joue au beer pong et il va enfin nous sauver de Marine Le Pen, de Hollande et même de Fillon tiens ! Finalement, le renouveau c’était Bruno ou c’est Alain ? Continue reading